Sierra Leone-Benin: Le TAS attendu après les auditions

 Sierra Leone-Benin: Le TAS attendu après les auditions

Impliquées dans un litige au sujet du match Sierra Leone-Benin, la fédération béninoise de football et son homologue de la Sierra Leone ont été de nouveau auditionnées. Cette fois-ci, ce 08 juin 2021, elles se sont justifiées devant le tribunal arbitral du sport, TAS. Cette audition intervient donc quelques jours avant le match reprogrammé entre les deux nations prévu pour le 14 juin 2021. Le verdict du TAS attendu dans les heures à suivre.

En effet, la rencontre de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021, qui devrait mettre au prise la Sierra Leone aux Ecureuils du Bénin le 27 mars 2021 à Freetown n’a pas pu se tenir. Et pour cause les dirigeants du football béninois ont estimé que les sierra-léonais ont triché sur les tests covid-19 des joueurs béninois. Le match finalement reporté par la CAF, le Bénin prend donc le risque d’aller devant le tribunal arbitral du sport. Le dossier du match Sierra Leone-Benin sur la table du TAS n’attend que le verdict.

Bientôt, 13 Ecureuils sans club !

Le match, qui est reporté pour le moment au 14 juin sans une note officielle de la CAF, ne pourrait pas se tenir. Les autres issues sont également possibles. Le Bénin aura-t-il gain de cause? Rendez-vous dans les heures à venir pour plus de détails.

Retour sur les faits Sierra Leone-Benin, le TAS…

Après avoir passé deux tests (négatifs) de covid au lendemain de la rencontre face aux super eagles du Nigeria, les Écureuils se sont embarqués dans un vol spécial pour se rendre en Sierra Leone. Chose curieuse, ils n’ont pas été soumis aux tests covid une fois atterrir à l’aéroport. Cependant à 1h du coup d’envoi du match et après publication du 11 entrants côté Écureuils le chargé des tests covid sierra-léonais débarque avec un feuille volante. Comme quoi, il vient annoncer que 5 joueurs clés de l’effectif du sélectionneur Michel Dussuyer sont déclaré positif au covid-19.

Une décision qui n’a pas été acceptée par la partie béninoise. Puisque le protocole CAF exige que les résultats soient annoncés un peu plus tôt avant le début de la rencontre. Et mieux, par des documents signés par un cabinet de santé mandaté pour la circonstance. Pour qu’en cas de doute une contre expertise soit réalisée.

Dans cet imbroglio, les dirigeants béninois ont refusé de disputer le match. Ils demandent une contre expertise sur les tests. Ce que l’autre partie n’a pas voulu faire et a profité pour saisir la confédération africaine de football, histoire de gagner le match sur tapis vert.

Dans cette cacophonie générale le comité exécutif de la CAF a reporté le match Sierra Leone-Benin à une date ultérieure pour mieux s’appréhender du dossier. Ceci sans aucune sanction infligée à l’équipe tricheuse, la Sierra Leone. Après cela, les Ecureuils ont rallié Cotonou dans la douleur. Les 5 joueurs présumés atteints de la covid-19 ont été tous déclaré négatif au test PCR. Mieux, une fois en club, ces même joueurs ont été déclaré tous négatifs de nouveau au test PCR. Ce qui n’a fait ni chaud, ni froid à la Confédération Africaine de football de Patrice Motsepe.

Articles Similaires

3 Comments

  • Ça c’est une tricherie la CAF devrait punit l’équipe fraudeuse

  • Bjr je suis tous les événements sportifs et je suis d’être en bonne écoute pour les actualités sportives

  • ‘c’est une véritable peur qui a animé les Sierras leonairs à se comporter de cette manière et la CAF devrait normalement sanctionnée cette triche Sierra leonaise et ainsi va l’ Afrique

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

P