Jean-Eudes Agbemavo : “4 années de dur labeur”

 Jean-Eudes Agbemavo : “4 années de dur labeur”

Jean-Eudes Agbemavo passe le témoin à Hervé Boni qui tient désormais les rênes de la fédération béninoise de Scrabble depuis ce samedi 27 novembre 2021. C’était au détour de l’assemblée générale élective. Désormais ancien président de fédération béninoise de Scrabble, Jean-Eudes Agbemavo laisse le Scrabble béninois sur de bon rails. Il nous a accordé un entretien. Lisez plutôt.

MÉGA SPORTS : Jean-Eudes Agbemavo, vous êtes à la fin de votre mandat, qu’est-ce que vous retenez d’essentiel ?

JEAN-EUDES AGBEMAVO : Ce que je retiens d’essentiel, c’est 4 années de dur labeur où nous avons des résultats que nous pouvons défendre, présenter aussi bien sur le plan national qu’international. Sur le plan national, nous avons organisé pratiquement toutes les compétitions statutaires à bonne date malgré le covid. Nous avons eu une année 2020 où le championnat a eu lieu. Justement parlant du championnat, nous avons retenu comme principe et nous l’avons respecter de dépayser chaque année de championnat. Donc, il y a eu une édition à Parakou, une autre édition à Natitingou, et la dernière édition à Bohicon.

Nous avons fait un effort de restructuration des fédérations parce que la plupart des fédérations ont une faiblesse. A leur seins, il y a toujours ce que j’appelle la pyramide renversée. C’est-à-dire la fédération est structurée mais les ligues sont moins structurées les clubs encore moins. Donc ce que nous sommes en train de faire comme effort aujourd’hui, c’est déjà de partir à la base, d’avoir des clubs qui existent qui ont une existence juridique et ensuite que ces clubs là puisse mener des activités sur un territoire qui est dévolu à une ligue et que cette ligue rende compte à la fédération. Donc, nous sommes en train de réussir cela point nous sommes passés de trois clubs qui existaient avant 2017 à 9 clubs dont 5 sans officiellement sont enregistrés et affiliés à la fédération béninoise de scrabble. Vous avez vous-même écouter les recommandations d’un des congressistes. C’est que à partir de l’année prochaine, 2022, si un club n’a pas son affiliation, il ne votera plus pour l’assemblée générale.

Au plan international

Au plan international également, je pense que les premières années ont été fast pour la fédération béninoise de scrabble avec deux titres sur le plan continental sur et des podiums sur toutes les disciplines du criquette. Je pense que 2020 avec le covid, il y a eu un relâchement et beaucoup de mal fait au scrabble béninois. Et, les dernières sorties non pas été couronnées de succès. Je pense avoir dire que nous sommes en train d’aller vers le piétinement et c’est pour éviter qu’il faut plus ou moins apporter du sang neuf et renouveler le personnel puis avoir un nouveau regard sur le scrabble béninois pour qu’on puisse faire l’ajustement et les changements qu’il faut pour que à nouveau on parle du scrabble béninois à l’international comme étant la place forte pas excellence du scrabble sur e continent.

Vous constituez une bibliothèque du scrabble béninois et vous avez décidé de déposer les âmes. Est-ce que vous êtes confiant, sûr que le nouveau bureau va tisser sa corde à la vôtre ?

Oui, il y a ce qu’on appelle les meilleurs et les gardiens du temple. Je pense que l’on fait parti avec le colonel Kouton, il y a un certain nombres de personnes qui en même temps sont consultés pour donner leur avis. Ceux qui prendront notre suite ne sont pas des néophytes dans le scrabble. La plupart des candidats ont déjà une expérience fédérale. Le président Hervé Boni a été secrétaire générale au tout début de la naissance de la fédération béninoise de Scrabble, c’est un international de scrabble. Nous avons retenu comme principe au scrabble de ne plus laisser les destinées de scrabble a des gens qui ne sont pas passionnés. Donc, nous avons connu ce début là il y a longtemps mais depuis tout ceux qui sont au scrabble sont à la fois compétiteurs et acteur résolu du scrabble béninois. Donc, je n’ai aucune inquiétude par rapport à ce fait là. Et comme je le dis, je ne serai pas loin.

Je n’aspire qu’à une chose, c’est à reprendre ma place dans les rangs et à me préoccuper plus de performances personnel dans la pratique du jeu que des questions liées à la gestion et au management du scrabble. Je pense que 12 ans en tant que secrétaire général, vice-président et président de la fédération béninoise de scrabble, il ne faut pas tomber dans le mythe ou dans le syndrome de l’homme indispensable. On évolue plus. Je pense que le moment était arrivé pour moi et pour l’équipe qui m’entourait de laisser la place à une autre équipe qui va faire une expérience que nous allons ensemble apprécié. Mais, je suis sûr il y a que des personnes de bonne volonté dans ce nouveau bureau.

Un conseil pour le bureau entrant

C’est de ne pas admettre en son sein des personnes qui ne travaillent pas. On a toujours ce problème avec toutes les fédération, vous avez à peine deux ou trois personnes qui travaillent et vous voyez, j’ai décerné des prix au mérite par rapport à toutes les personnes qui se sont échinées à faire réussir ce mandat. Je pense que si chacun des membres qui lèvent la main pour dire que je veux servir le Scrabble, le faire en toute bonne foi, je pense que nous n’avons aucune inquiétude à avoir par rapport au devenir de scrabble d’ici un an, d’ici 2 ans, d’ici 5 ans.

Alors, une question qui paraît un peu importante, vous l’avez dit 12 belles années à la tête du scrabble béninois, vous constituez quand même cette boîte noire pour ne pas dire la boîte de pandore du scrabble béninois. Vous avez posé un geste, essayant de gratifier quelques personnes et nous sommes peut-être rester un peu stupéfiant en ne voyant pas quelqu’un comme Émile Agbanglassi dans ce lot.

Est-ce à dire qu’il a dégringolé entre-temps ?

Non, ce n’est pas qu’il a dégringolé. Emile porte des promesses qui n’ont pas encore abouti parce que vous vous rendez compte que, c’est une première série aujourd’hui sur l’échelle international, deuxième scrabbleur, mais comme j’ai dit c’est une invitation à l’effort. Boni Hervé n’a non plus été décoré alors qu’il a deux titres de champion aussi bien alors qu’il a deux titres de champion à l’élite, au classique. L’essentiel c’est de marquer fortement les consciences pour qu’on sache qu’il y a des gens à qui nous devons tel fait.

Merci président.

Daniel GBESSEMEHLAN pour Méga Sports

Méga Sports vous propose des contenus originaux. Méga Sports, c’est la fiabilité des informations, Méga Sports, c’est également l’information en temps réel et dans toutes ses dimensions. Adoptez-le et consommez-le sans modération.

NéO Market Electronics, la grande maison de vente des accessoires électroménagers au Bénin. La qualité, à petits prix ! Contactez-nous.

MEGA SPORTS est sur Telegram. Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement en cliquant sur le lien suivant : https://t.me/mega_sports

Articles Similaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

P