Ligue Pro Suite: Un but à polémique tourne au cauchemar

 Ligue Pro Suite: Un but à polémique tourne au cauchemar

Pour le compte de la 9ème journée de la Ligue Pro suite zone A et B, les Cavaliers de Nikki étaient en déplacement pour affronter l’équipe de Dynamo d’Abomey. C’était le dimanche 05 juin sur la pelouse synthétique de Zakpota. Un match qui s’est soldé sur un score de 1-0 pour les locaux et qui a malheureusement au vinaigre.

Au terme des 90 minutes d’explication, c’est l’équipe de la ville historique du Bénin qui l’emporte 1-0. Cependant, c’est sur un fait de jeu majeur que le but a été inscrit. Ce qui a provoqué des échauffourées après la rencontre. Ce match sans enjeu majeur a laissé un gout amer aux Cavaliers de Nikki.

La ligue Pro Suite sans enjeu fait des victimes, les faits

En effet, selon les faits rapportés par la cellule de communication de l’équipe victime d’agression, leur malheur a été de marquer le but de la victoire. A la 90ème minute de jeu, Dynamo d’Abomey venait d’obtenir un coup franc à l’entrée de la surface de réparation. Après l’exécution du coup franc, le ballon traverse la ligne de touche pour sortir. Puis, logiquement le premier assistant soulève son drapeau et indique les cinq mètres. Mais quelques secondes après avoir constaté qu’un joueur de Dynamo a réintégré la balle, il rabaisse ensuite son drapeau et laisse continuer l’action jusqu’à l’ouverture du score.

Là où le bât blesse !

Après l’ouverture du score (90ème) qui a provoqué la contestation des Cavaliers, les supporters de Dynamo d’Abomey regroupés juste à côté des buts des Cavaliers montent sur l’aire de jeu pour aller agresser le Gardien Achraf Dîne TANDARI (ancien gardien de Dynamo d’Abomey), mais sans pouvoir le toucher. Une fois que l’arbitre a mis un terme à la rencontre, des supporters de Dynamo d’Abomey se sont hués cette fois-ci vers le gardien Achraf Dine avec des coups de bâton sur son visage pour le blesser gravement. Ces mêmes supporteurs ont profité pour s’en fuir avec les crampons du gardien de but. Ces crampons n’ont pas été retrouvés. Si ce n’était la juste intervention (quoique tardive de la police républicaine), le pire aurait déjà été enregistré, a relaté la cellule de communication de l’Union Sportive des Cavaliers de Nikki

Pour rappel, ces genres d’incident deviennent de plus en plus observé sur nos différentes pelouses. On se souvient du cas de Pobè, de Lokossa, d’Abomey Calavi ou encore celui de Saint-Louis stadium de Kraké en ligue amateur. C’est bien dommage ! Bien dommage sous la professionnalisation du football béninois tant clamée. De plus, ces faits sont contraire aux règles d’or du football. Loin de prendre position sur l’incident, Méga Sports croit que la Fédération Béninoise de Football doit prendre ses responsabilités. Par conséquent, c’est le moment pour la commission de la ligue Pro Suite de servir avec la toute dernière rigueur cet acte de barbarie. Aussi et surtout rendre public les sanctions qui doivent y en découler. Puisque rien ne peut justifier l’agression au football qui ne reste et demeure qu’un jeu.

Et vous, qu’en pensez vous ?

close

Ne manquez plus rien !

Vous recevrez gratuitement en temps réel toutes les actualités !

Articles Similaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!
P