Benin 2-2 Zambie: La note des Ecureuils

 Benin 2-2 Zambie: La note des Ecureuils

Finalement la Zambie devient une équipe qui beaucoup de difficultés au Bénin malgré le fait que l’ossature soit constituée des joueurs locaux et manque quelques cadres comme Paston Daka et Justin Shonga (double buteur face aux Ecureuils en Octobre 2019 à Porto Novo). En effet, il fallait ce match pour que Dussuyer teste un système plus offensif avec certains jeunes qui avaient besoin d’être lancés. Dans l’ensemble, ce match aura permis au sélectionneur national de tirer beaucoup d’enseignements avant le choc face à la Sierra Leone (si éventuellement le TAS demande de rejouer). Voici la note des Ecureuils du Benin

La note de chaque Ecureuil

Saturnin Allagbé, 3 sur 10

Nous savons tous que Saturnin Allagbé a fait une saison compliquée à Dijon soldée par une relégation et qui a concédé 31 buts en seulement 13 titularisations contre 3 Clean Sheets. Et même si les observateurs lui trouvent un bémol indiquant la mauvaise défense Dijonnaise, cela ne dédouane pas forcément le béninois. Ce mardi à Kouhounou, nous avions vu qu’avec une défense à 4, Allagbé a été mis en difficulté en permanence.

Bientôt, 13 Ecureuils sans club !

Le poste de gardien est devenu tactique. Le jeu va tellement vite aujourd’hui qu’il faut réfléchir à des solutions pour ne pas offrir de clé à l’adversaire. Alors tu restes, tu bouches les angles, tu ne donnes aucune indication et tu mets la pression sur l’attaquant. A haut niveau, un gardien privé de ses repères ne parvient plus à être dans le rythme de l’action et ne sait plus quand il doit déclencher. Saturnin a la hantise de prendre un but au premier poteau, son point faible. Il vient fermer mais ouvrent l’espace d’un mètre de l’autre côté. A haut niveau, c’est déjà compliqué quand on ne donne rien, mais si on offre encore des solutions à l’attaquant, ça devient compliqué. Avec une défense à 4, Saturnin Allagbé n’est pas rassurant dans les cages et pire, il lui manque d’intelligence sur ses sorties. C’est dans un domaine qu’il doit encore progresser sinon ça craint.

Khaled Adenon : 6 sur 10

Monsieur propre, sans pression, c’est le patron de la défense béninoise. Il incarne l’autorité, l’assurance mais se fait tromper par Moïse Adilèhou qui est souvent attiré vers l’avant. Sans lui, le Bénin perdrait normalement ce match.

Moïse Adilèhou : 4 sur 10

C’est l’un des meilleurs matchs qu’a disputé Moïse Adilèhou en sélection. La récupération n’est pas trop son truc. Il relance bien, a une bonne vision mais très souvent nonchalant dans la transmission. Aussi, il peine à vite descendre. Dussuyer doit éviter de le titulariser avec Adenon dans une défense à 4. Adenon a besoin à ses côtés un défenseur beaucoup plus capable de gagner des duels en un contre un. Adilèhou est dans un autre registre qui sera précieux normalement dans un système plus fermé de 3 centraux et là quand, il avance un peu, un autre pourra boucher le trou.

Youssouf Assogba : 6 sur 10

Egale à lui, on sent que le garçon progresse. Youssouf Assogba prend maintenant du volume surtout offensivement, ce qui lui faisait défaut. Il a beaucoup dédoublé pour apporter un surnombre. Il doit travailler sur la qualité de ses centres et savoir à quel moment précis, il faut center en première intention ou contrôler la balle avant d’ajuster un bon centre. Sur le plan défensif, c’est toujours une copie propre qu’il adresse.

Orou Djalilou : 3 sur 10

On sent que c’était sa première ! Il est mis en difficulté en permanence. Il n’a pas joué sur ses qualités. Je l’ai trouvé un peu nerveux et stressé. Il récupère et se précipite de lâcher le ballon peu importe si ses coéquipiers sont marqués à la culotte. Il a rarement apporté un plus offensivement et pire, n’a pas fait assez de centre sur son côté. Quelques de ses centres et transversales vont sur l’adversaire ou carrément hors du rectangle.

Rodrigue Kossi : 4 sur 10

C’était sa première titularisation aux côtés de Jordan Adéoti. Kossi est d’abord un milieu relayeur tout comme Adéoti. Michel a associé deux milieux relayeurs et on a senti que le Bénin était en difficulté en première mi-temps. Les Chipolopolos ont gagné la bataille du milieu de terrain et le reste est devenu plus simple pour eux. A la récupération, Kossi a été limité. On n’a pas trop senti son apport et sa sortie a été un peu comme une bénédiction pour le Bénin. Dussuyer doit l’aligner comme il aime. Kossi sera précieux dans un milieu à 3 avec une vraie sentinelle.

Jordan Adéoti :7 sur 10

J’avais l’impression qu’il avait quelque chose à prouver au public béninois. Depuis la CAN, Jordan Adéoti a été tellement critiqué pour ses erreurs qui coûtent parfois. Mais face à la Zambie ce mardi, l’ancien Caenais a fait le match de sa vie. Pour moi, c’est le deuxième meilleur béninois après Cebio Soukou. Il relance proprement, était en confiance, en jambe, nourrit les attaquants, et surtout fait des passes qui cassement les lignes. C’était du jamais vu tout simplement.

Cebio Soukou : 7,5 sur 10

Pour moi, c’est l’homme de match côté béninois. Buteur, il a été très précieux dans l’animation offensive du système de Dussuyer. Même s’il est absent dans le travail défensif, Soukou balle au pied est énorme. Il a joué sur toute la largeur comme le faisait Sessegnon. Bien attendu, je ne fais pas une comparaison, c’est osée mais offensivement, il offre non seulement de la garanti à Dussuyer, puisqu’il est décisif mais également anime l’attaque.

Jodel Dossou : 5 sur 10

A part son débordement en première mi-temps qui a failli être l’ouverture du score, Jodel Dossou n’a pas trop existé. Parfois, il choisit la solution individuelle qui ne lui réussit plus. Tout le monde le connaît maintenant. Quand il s’échappe sur son côté, deux Zambiens viennent rapidement le maitriser. Les visiteurs l’ont empêché de jouer sur sa qualité première et tout son match, c’était ça. Il doit commencer par développer approches. C’est frustrant de le voir sortir après une piètre performance. Il faut aussi avouer qu’il a fait une saison hallucinante avec Clermont et physiquement, il a besoin de récupérer.

Mickaël Poté : 3 sur 10

Il a encore dépanné sur le côté pour une énième fois. Ce match est oublié pour Mickaël Poté Pas de centre sur son côté, pas de duel gagné en un contre un, aucune frappe, aucun dribble réussi. Mika a fait un match écœurant sur le plan personnel. Je suis de ceux qui pensent qu’il ne doit plus être aligné sur le côté vu son âge. Il n’est plus véloce, n’a plus ses qualités athlétiques, c’est désormais un joueur de surface, un buteur et j’espère que Michel Dussuyer doit cesser de le faire jouer sur le côté.

Steve Mounié : 5 sur 10

J’ai l’impression qu’on dit la même chose à la fin de chaque match des Ecureuils. Steve Mounié n’a plus marqué depuis le match amical contre le Gabon et ça devrait inquiéter Michel Dussuyer. C’est un super avant-centre mais on ne profite pas de lui. On ne lui rend pas service non plus. Il a besoin de bons centres pour sortir d’un match en sélection sans être frustré. Dussuyer doit essayer dans un match amical, le 4-4-2 pour voir comment Mounié réagirait avec un second attaquant.

Ensuite, je ne comprends pas pourquoi il fait encore 90 minutes hier face à la Zambie alors qu’on a un garçon comme Désiré Segbe Azankpo sur le banc. Je pense que Azankpo Segbe mérite les excuses du sélectionneur. C’est très frustrant d’être toujours appelé sans jouer alors qu’il a réalisé une saison tonitruante et en fin de saison, il a porté son club avec beaucoup de but. En fin de match, quand Michel a lancé les jeunes, on a vu la différence. Le Bénin a dominé et il fallait offrir des minutes à Segbe en sortant Mounié. Désiré est un attaquant qui aime prendre l’espace, qui aime toucher beaucoup de ballon et dans ce registre s’aurait été juste de le voir à l’œuvre quand les jeunes ont pris le pouvoir après l’heure de de jeu.

Fabien Farnolle : 6 sur 10

Jamais inquiété, Fabien Farnolle a fait un match tranquille après son entrée en jeu. Il n’a concédé qu’une seule frappe qu’il a arrêtée. Après plus rien. Je ne peux vraiment pas juger son match. Je lui donne 6

Djiman Koukou : 6,5 sur 10

Le Bénin a changé de visage après son entrée en jeu. Il a été énorme à la récupération. Il a redynamisé le milieu du terrain béninois et toute suite, Jordan Adéoti s’est un peu libéré. Toujours disponible à recevoir le ballon, il a beaucoup récupéré et a surtout joué simple. Vrai, les erreurs n’en manquent pas mais c’est rien comparé à ce qu’il a apporté à son entrée en jeu.

Charbel Gomez 6 sur 10 & Marcellin Koukpo 6,5 sur 10

Leur entrée a beaucoup apporté sur les côtés. Ils ont faim et les deux auraient pu inscrire de très beaux buts. Charbel qui chipe le ballon au défenseur et allume au premier poteau et voit sa frappe déviée en corner. Koukpo lui sur un centre de Assogba, enchaine, poitrine frappe en première intention mais son tir n’était pas cadré.

Yohan Roche : 7 sur 10

Défensivement, Yohan Roche n’a pas vraiment été mis en difficulté puisque son entrée en jeu coïncide la période où le Bénin a dominé avec ses jeunes joueurs. Et mieux, il est beaucoup plus présent et c’est sa présence qui lui a permis de sauver le Bénin d’une défaite. J’aurais aimé le voir en première mi-temps pour mieux le juger sur sa capacité à défendre sur des joueurs Zambiens rapides et techniques.

Carinos Satya CHANHOUN, DP Afrique Sports

close

Ne manquez plus rien !

Vous recevrez gratuitement en temps réel toutes les actualités !

Articles Similaires

1 Comment

  • Les notes ne sont pas mal

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

P