Michel Dussuyer réconforté dans son fauteuil

 Michel Dussuyer réconforté dans son fauteuil

Michel Dussuyer poursuivra bel et bien l’aventure à la tête de la sélection nationale du Bénin. C’est la grosse décision issue de la session extraordinaire de la fédération béninoise de football, FBF. En effet, les membres du comité exécutif de la FBF ont décidé à l’unanimité de voir le technicien français Michel Dussuyer poursuivre l’aventure avec le Benin. Et donc conduire le onze national pour les éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. La séance s’est tenue ce mardi 22 juin 2021, au siège de l’institution sise à Porto-Novo.

Les réseaux sociaux ont tôt fait de le chasser du Bénin. Qui sont derrière toutes ces publications mensongères? Bref, Michel Dussuyer conduira les Ecureuils dans les éliminatoires de la coupe du monde 2022.

Dircom FBF
Le Benin éliminé, le mal est profond et date de Mathusalem.

Le Benin ne méritait pas forcément la CAN 2021, Michel Dussuyer peut continuer son travail

La FBF a véritablement compris. Tout est clair que l’élimination du Benin ne relève pas forcément du pénalty fatal concédé, incluant une défaite puis une élimination directe du Bénin de la course pour la Can 2021. Les autorités du sport béninois notamment du ministre des sports Oswald HOMEKY et le président de la fédération béninoise de football doivent agir. Ouvrir les yeux, pas qu’ils étaient fermés.

En effet, il s’agit ici de passer à l’acte. Mettre enfin en place toute la DTN. Aussi, profiter au maximum de la bonne relation du Bénin avec la CAF/ la FIFA et l’AFD afin de former nos entraîneurs du championnat et des centres de formation. Organiser les championnats U15 et U17 et dans le concret s’occuper des équipes nationales de catégorie et des écureuils locaux. Une équipe compétitive du CHAN servira de réservoir aux écureuils. Mais tant les laisseront la fondation pour s’occuper des écureuils séniors, ils resteront comme l’arbre qui cache la forêt.

A un journaliste sportif sénégalais d’ajouter qu’il ne suffit pas de se qualifier à une phase finale de CAN mais de faire de telle sorte que le football béninois se cramponne au wagon de l’élite du football africain. Au chroniqueur de marteler…Ce n’est pas de la magie. Seul le football à la base à travers un bon travail de la direction technique nationale et des centres de formation est gage d’un meilleur avenir du football.

Articles Similaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

P